Décoration intérieure mur végétal

Décoration végétale d’intérieur : pensez au mur végétal Greenflex

 

8
 –
Le mur végétal est idéal pour décorer et donner une touche originale à votre intérieur, maison, appartement ou lieu de travail.

Invitez le mur végétal Greenflex dans votre quotidien, il permet de végétaliser en toute simplicité les différentes pièces de votre habitat.

A la fois esthétique et utile, il offre de nombreux avantages à votre décoration intérieure
  • Dépolluer
  • Réguler l’humidité
  • Piéger le CO2
  • Réguler la présence d’insectes

Greenflex un système complet pour votre mur végétal

Greenflex vous propose un système complet de support de culture et son irrigation facile à installer. Il est capable d’accueillir des plantes, fleurs et végétaux pour la création d’un mur végétal en intérieur (et en extérieur). Vous découvrirez dans son catalogue variétale une suggestion de plantes adaptées à la culture et à la végétalisation verticale et qui s’adapteront parfaitement sur un mur végétal.

La coulée Verte---
La Coulée Verte – concept original de décoration intérieure créé par Greenflex (hauteur : 1.20 m, largeur : 1.00 m, profondeur : 0.20 hors végétaux)

Greenflex un design réinventé

  • Modèle au design réinventé.
  • Esthétisme et innovation.
  • Hautes performances hydrauliques.
  • Précision, gain de temps, et confort de mise en oeuvre.
  • Inaltérable dans le temps.
  • 8 coloris disponibles.
  • Des atouts techniques inédits.
  • Garantie 10 ans.
  • Résistance au gel, à la neige et à la grêle (test C.S.T.B)
  • Le système Greenflex® se caractérise par son design discret et élégant, ses innovations techniques, ses performances hydrauliques optimales et sa simplicité de mise en oeuvre.

Le système Greenflex® regroupe ses accessoires pour assurer une solution optimisée pour tout les types de chantiers. Plusieurs coloris sont disponibles (Sable, Blanc,  Anthracite et Noir).

 

Les plantes purifient l’air de nos intérieurs et extérieurs

Le mur végétal Greenflex est le support idéal pour accueillir les plantes qui dépollueront vos intérieurs et le rempart naturel au réchauffement climatique.

 

L’air de nos intérieurs est peu renouvelé, de nombreux polluants s’y concentrent. Les plantes jouent un rôle de filtre naturel en capturant et dégradant de nombreux composés chimiques.

Nous passons 80 à 90% de notre temps dans des lieux clos et il s’avère que l’air intérieur est bien plus pollué que l’air extérieur. Les peintures, colles, vernis, solvants des maisons ou des bâtiments dégagent des composés organiques volatils (COV) toxique

 

Heureusement des plantes dites dépolluantes existent pour assainir l’air de la maison.

 

Vos plantes vous défendent contre la pollution

Les plantes peuvent faire office de véritables stations d’épuration contre les 11 polluants de l’air intérieur qui ont été recensés par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (AFSSET).

Ces polluants que l’on rencontre sont le plus souvent dégagés par les produits ménagers, les meubles neufs, les matériaux de construction ou les appareils de combustion à gaz ou au mazout :

  • Le formaldéhyde qui est l’un des polluants les plus répandus et qui émane des mousses d’isolation, la colle à moquette, des bois encollés, etc…
  • Les composés organiques volatils (COV)
  • Le benzène qui est un solvant que l’on trouve dans les peintures, encres, les matières plastiques ou certains détergents.
  • Le trichloréthylène, composant fréquent des peintures et des solvants.
  • Le tétrachloroéthylène.
  • Le monoxyde de carbone.
  • Les particules de diamètre inférieur à 10 micromètres (PM10).
  • Le naphtalène.
  • Le phtalate (2-éthylhexyle) (DEHP).
  • Le dioxyde d’azote.
  • L’acétaldéhyde et enfin l’ammoniac qui peut se trouver dans les dégraissants et certains produits de nettoyage des sols.
  • Le monoxyde
  • Le toluène

La plus facile manière d’éviter ces affections est d’évacuer les polluants en aérant fréquemment les locaux. Mais, vous savez sans doute que les plantes peuvent également contribuer à lutter contre la pollution. Elles ont également un effet bénéfique car leurs feuilles fixent la poussière. Le principe de cette dépollution, qu’on nomme aussi « bioépuration », consiste en l’échange gazeux entre les plantes et leur environnement. Les substances polluantes de l’air sont absorbées par les feuilles des plantes qui en retour émettent de la vapeur d’eau. Ce mécanisme appelé « transpiration » améliore ainsi le taux d’humidité intérieur ainsi que le taux d’oxygène. Chaque plante a ses propres qualités et peut donc être choisie à bon escient en fonction du type de pollution que l’on souhaite contrecarrer dans une pièce.

L’origine des polluants

Nos habitudes de vie sont la première source de pollution : Ménage, bricolage, décoration, ameublement… toutes ces activités contribuent à polluer l’air de nos intérieurs.

… et leurs méfaits

Une exposition prolongée, même à faible dose, entraine des maux de tête, une fatigue chronique, des troubles du sommeil, des effets allergiques …Leur impact sur la santé sont variés et vont de la simple gorge irritée jusqu’à l’affection du système gastro-intestinal ou du système respiratoire.

 

Amélioration de l’Habitat

  1. Au bureau

Les meubles souvent en aggloméré, ordinateur, imprimante, papier, encre…de nombreuses sources de pollution se rencontrent dans nos lieux de travail. En plus de la dépollution de l’air, les plantes vous donneront un cadre agréable et propice à votre activité. Elles accroissent la productivité et le bien-être de vos salariés. Les plantes au bureau, c’est moins de stress, un air de meilleure qualité, et moins de chances de tomber malade. Alors pour être heureux au travail, plus question de procrastiner, préparer dès aujourd’hui avec Greenflex son jardin de bureau Zen : on parle de bien-être au travail, pas de la dernière tendance déco !

 

  1. Dans vos chambres

Oubliez l’idée reçue que dormir avec des plantes est mauvais, bien au contraire. La qualité de l’air et son humidité sont primordiales à un sommeil compensateur. Les plantes absorberont les polluants dégagés par vos moquettes, votre parquet, vos tissus d’ameublement. Le jour ou la nuit, la plante « respire »… Mais lorsque vient la nuit, il s’agit simplement du phénomène de photosynthèse qui s’arrête.La plante ne produit donc plus d’oxygène, mais ne rejette finalement qu’une faible quantité de CO2. Cette quantité de CO2 rejetée est minime, et reste bien inférieure : à la quantité d’oxygène que la plante produit le jour (à condition d’ouvrir les volets bien sûr…) à la quantité de CO2 qu’émet votre chien ou votre chat s’il a le plaisir de partager votre chambre la nuit à la quantité que votr conjoint, ou vous-même rejetez la nuit du fait de votre respiration.

Pas de méfiance ou de retenue à avoir donc : vous pouvez sans aucun problème faire de votre nid douillet, un cocon végétal, votre mur végétal Greenflex ne vous tuera pas dans votre sommeil !  Au contraire…

 

  1. Séjour et salle à manger

Les peintures, appareils audiovisuels, produits de nettoyage, voilage, mousse de rembourrage…notre pièce de détente est remplie de source de polluants. Les plantes apportent avec son le support Greenflex sa lettre de noblesse sous une ambiance relaxante et dépolluante !

 

Les plantes un filtre naturel de l’air

Sans titre 1

Les plantes sont les poumons de notre planète. Elles renouvellent et filtrent l’air. Vous pouvez reproduire leurs côtés positifs dans vos intérieurs en les plaçant dans toutes les pièces. Une façon naturelle et esthétique de régénérer l’air de votre maison.

Nous passons 80 à 90% de notre temps dans des lieux clos et il s’avère que l’air intérieur est bien plus pollué que l’air extérieur. Les peintures, colles, vernis, solvants des maisons ou des bâtiments dégagent des composés organiques volatils (COV) toxique

 

Il existe plusieurs sortes de murs végétaux :

  • Par Hydroponie, un système ou les végétaux sont arrosés par une solution nutritive. C’est un système plutôt réservé à des botanistes avertis.
  • Les modules en système Gabion ou un module métallique est rempli d’un substrat végétal. Ce système est plutôt à faire installer par un professionnel.
  • En culture avec substrat organique et là, il est possible de l’installer soi-même en n’ayant juste à fixer un support fourni en kit.

Les murs végétaux sont de moins en moins réservés à une « élite ». 

Ils se démocratisent aussi bien au niveau prix qu’au niveau installation. Les matériaux se diversifient et les prix revus à la baisse.

Les murs végétaux Greenflex sont à présent disponibles dans toutes les tailles et coloris et adaptables à l’espace.

Et ils sont de plus en plus simples à installer. Un bon coup de perceuse et il ne reste plus qu’à installer le mur végétal que l’on peut facilement trouver en kit à installer soi-même.

 

Finalement, le plus compliqué est peut-être de trouver l’endroit le plus adéquat pour installer le mur végétal

 

Il faut trouver un endroit lumineux mais pas en plein soleil, non plus. Finalement, un mur bien exposé dans une ambiance lumineuse sera le meilleur cadre d’épanouissement pour un mur végétal.

Ensuite, il n’y a plus qu’à installer le mur Greenflex en le fixant avec une perceuse puis une visseuse.

Plusieurs dimensions et coloris sont disponibles

 

Les plantes dépolluantes 

Voici un guide des plantes dépolluantes les plus courantes.

Vos plantes peuvent également assainir votre intérieur. Certaines disposent même de propriétés dépolluantes pouvant capter des produits particuliers.

Une plante suffit pour dépolluer 10m².

 

Le chlorophytum

Sans titre 2Le chlorophytum est une plante d’intérieur courante. Elle est très efficace contre le monoxyde de carbone, mais également le toluène et le formaldéhyde. La NASA a également expliqué que la plante pouvait aussi absorber le xylène. Le chlorophytum a été testé dans le cadre du programme PHYTAIR : il absorbe le monoxyde de carbone, le formaldéhyde et le toluène. En 24 heures le chlorophytum vient à bout de 86% du formaldéhyde et de 96% du monoxyde de carbone contenus dans l’air.

Le ficus

Sans titre 3Le ficus absorbe une quantité importante de formaldéhyde. Il peut ainsi capter la moitié de ce composé organique contenu dans l’air ambiant en une seule journée. Et c’est plutôt une bonne nouvelle lorsque l’on sait que l’on retrouve le formaldéhyde dans les papiers d’emballage, la colle à moquette, les mousses d’isolation…

Le dragonnier

Sans titre 4Le dragonnier est une plante ultra efficace. A elle seule, cette plante absorbe le monoxyde de carbone, les composés organiques volatils, le xylène, le toluène, le trichloréthylène et tout ce qui émane de la fumée de cigarette, de la peinture ou des parfums d’ambiance !

Le spathiphyllum

Sans titre 5Le spathiphyllum ou « fleurs de lune » absorbera tout ce qui émane des peintures fraîches mais également l’ammoniac ou l’acétone…Certaines plantes ont des qualités exceptionnelles qui ont été mises en évidence par de nombreuses études : par la NASA dès les années 70, par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) de Nantes et la faculté de pharmacie de Lille, par le CSTB en 2001, entre autres.

 

Les plantes dépolluantes sont très nombreuses !

Croton « Codiaeum variegatum », Anthurium « Anthurium andreanum », Néphrolépis « Néphrolepis exaltata », Maranta « Maranta leuconeura », Phalaenopsis « Orchidée », Philodendron, Pothos « Scindapsus aureus », Syngonium « Syngonium podophyllum »,Cissus rhombifolia…

Vous avez un projet, consultez nous

 

Contact Us
Prénom
Nom
Envoi

 

tel